Actualités

L’hydrogène au coeur des échanges à l’ouverture du Monaco Solar et Energy Boat Challenge - 03/07/2019

En ouverture de la Monaco Solar Energy Boat Challenge (2 au 6 juillet 2019), le Yacht Club de Monaco et la Fondation Prince Albert II de Monaco ont coorganisé une table ronde privée sur l’hydrogène, une énergie propre au commencement de son exploitation. Cette première rencontre, qui s’inscrit dans le cadre du Sustainable Yachting Network, avait pour objectif de mettre en relation les acteurs gouvernementaux et institutionnels monégasques avec les acteurs des technologies de l’hydrogène, pour réfléchir ensemble aux possibilités d’implantation d’infrastructure de l’énergie en Principauté.

 « Nous sommes à une période charnière de l’utilisation de l’hydrogène » a commenté S.E. Bernard Fautrier, Vice-président de la Fondation Prince Albert II de Monaco à l’ouverture de la table ronde.

L’hydrogène est perçu comme une énergie propre idéale, sans pollution pour l'environnement. Aujourd’hui, il existe un véritable engouement mondial autour de cette ressource. De nombreux pays, à l’instar des pays scandinaves ou encore du Japon, orientent le développement de leurs technologies sur l’utilisation de cette énergie pour répondre aux enjeux environnementaux et énergétiques de notre siècle. C’est dans ce contexte et à l’occasion du Monaco Solar & Energy Boat Challenge que le « Monaco Hydrogen Working Group » a émergé. Cette molécule - la plus présente dans l’univers, était donc au cœur des discussions, où institutionnels de la Principauté et professionnels ont pu échanger sur les possibilités apportées par cette énergie, identifier les principales contraintes et les opportunités des infrastructures hydrogènes, comprendre le contexte monégasque et faire un tour d’horizon des technologies existantes sur le marché ou en cours de développement.

« Il est essentiel aujourd’hui de rassembler les différents acteurs autour de l’hydrogène car ce n’est plus une utopie mais une réalité » a commenté Bernard d’Alessandri secrétaire général du Yacht Club de Monaco.

Dans la politique de transition énergétique menée par la Principauté de Monaco pour atteindre la neutralité carbone en 2050, l’hydrogène représente aujourd’hui une alternative durable qui séduit le pays. Monaco propose déjà des solutions qui utilisent l’hydrogène notamment dans ses transports et soutient les projets dans ce sens, comme le navire Energy Observer qui est aujourd’hui une preuve que l’hydrogène représente une réelle alternative énergétique durable. (Pour aller plus loin, Energy Observer Development tiendra une conférence presse le 4 juillet au Yacht Club de Monaco.)

Une idée phare qui est ressortie de cette table ronde est l’importance de la maitrise de toute la chaine de l’hydrogène : de la production, au stockage, à la réglementation jusqu’à son exploitation.

Cette première rencontre s’inscrit dans le cadre du Sustainable Yachting Network ou SYN une initiative coordonnée par la Fondation Prince Albert II de Monaco en partenariat avec le Yacht Club de Monaco, le Monaco Yacht Show, le Cluster Yachting Monaco et le Secrétariat de l'Accord RAMOGE, dont la mission est de rassembler les acteurs du yachting du monde entier autour des thèmes de l'éco-responsabilité et du développement durable, dans le but de promouvoir et encourager de meilleures pratiques et solutions innovantes. Cette table ronde est la première étape d’autres rendez-vous, dont le prochain aura lieu en fin d’année.