Actualités

La Fondation Prince Albert II de Monaco aux côtés de l’association Te Mana o te Moana afin de sensibiliser les enfants polynésiens à la problématique de la pollution plastique - 26/03/2019

Dans le cadre de la Monaco Ocean Week, la Fondation Prince Albert II de Monaco, et l’association Te Mana o te Moana, ont signé un accord de partenariat en présence de S.A.S. le Prince Souverain, afin de soutenir les actions menées dans le cadre de la lutte contre la pollution plastique. L’association Te Mana o te Moana, fondée en 2004, mène des missions d’éducation et de sensibilisation du public, de conservation et de recherche, et œuvre pour la protection de l’environnement marin en Polynésie française. Ses domaines d'activité touchent les tortues marines, les mammifères marins , les récifs coralliens et, plus globalement, l'éco-citoyenneté.

S.E. Monsieur Bernard Fautrier, Vice-Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco et Madame Annabelle Jaeger, Présidente de la branche française, d’une part, et Dr. Cécile Gaspar, fondatrice et directrice exécutive de l’Association Te Mana o te Moana,  ont entériné le 26 mars dernier, un partenariat autour du projet "Mana honu" visant à réduire de manière significative l’utilisation de plastiques, dans un objectif de sauvegarde de la biodiversité marine.

Le projet, qui se fixe pour mission d’inciter au changement, à travers les messages de la sage « Mana honu » (la sage tortue), une mascotte tortue verte porteuse d’espoir de l‘île de Moorea, est une vitrine de ce qu’il est possible d’accomplir afin d’arrêter les dégâts du plastique au quotidien. Parmi les actions menées : animations grand public notamment lors de la Journée Mondiale des Océans le 8 juin, programmes pédagogiques dans les écoles, édition d’une bande dessinée et de posters, campagnes de sensibilisation dans les commerces de Moorea pour l'arrêt de l’utilisation d'objets à usage unique en plastique et ramassages de déchets autour de l'île.

La Polynésie française, pays d’Outre-mer français, située au cœur de l’océan Pacifique compte 121 îles éparpillées sur une Zone Economique Exclusive de 5 millions de kilomètres carrés. Constitué de cinq archipels (Société, Marquises, Tuamotu-Gambiers, Australes), son territoire est extrêmement morcelé et sa biodiversité marine exceptionnelle. Malheureusement, cette richesse s'amenuise car trop menacée par la surexploitation des ressources, l’augmentation de l’empreinte environnementale des activités liées au tourisme nautique et surtout la pollution par les déchets. En Polynésie française, comme partout dans le monde, l’environnement influence les conditions de vie et fournit aux populations les ressources nécessaires au développement de l’économie.

Dans ce territoire, entouré d’océan et composé de nombreuses îles, il est impératif de lutter contre l’impact et la prolifération de déchets plastiques causant la perte des espèces et des espaces naturels terrestres et marins. Si le gouvernement étudie la possibilité d’interdire, fin 2019 l’utilisation des sacs plastiques à usage unique, ils sont toujours distribués à l’heure actuelle par de nombreux commerçants. Le projet développé avec d’autres associations et acteurs de la démarche environnementale, a pour vocation de promouvoir, principalement sur l’île de Moorea,  l’adoption d’attitudes éco-citoyennes et écoresponsables pour le bien-être des futures générations, à travers la réduction, voire la non utilisation totale de plastique et des engagements à agir au quotidien.

Ce projet est co-financé par la Fondation Prince Albert II de Monaco, Pacific Beachcomber Group, Vilebrequin, Univairmer, Fenua ma, Frank Lehot et Jean-Francois Clervoy, astronaute francais.

 

Légende photo : De gauche à droite, entourant S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, S.E. M. Bernard Fautrier, Vice-Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco, Dr.  Cécile Gaspar fondatrice et directrice exécutive de l’Association Te Mana o te Moana et Mme Annabelle Jaeger, Présidente de la branche française de la Fondation Prince Albert II de Monaco ©Cedou

©Cedou