Actualités

La Fondation Prince Albert II de Monaco organise sa table ronde « Entreprises, Environnement et Développement durable » Avec pour 1er invité le Député François-Michel Lambert - 02/10/2018

Mercredi 2 octobre, la Fondation Prince Albert II de Monaco organisait au Novotel sa première table ronde « Entreprises, Environnement et Développement durable » avec comme invité, le Député François-Michel Lambert, Président-Fondateur de l’Institut National de l’Économie Circulaire. Prenant la parole devant la trentaine d’invités présents, grâce au support de Monaco Economic Board, François-Michel Lambert a expliqué l’importance d’une économie de la ressource comme modèle de développement durable de nos sociétés.

Ouvrant la table ronde, S.E. M. Bernard Fautrier, Vice-Président Administrateur Délégué de la Fondation a remercié les entreprises participantes et rappelé les grands axes d’actions menées sur le terrain depuis maintenant 12 ans par la Fondation. Depuis 2006, ce sont ainsi 430 projets qui ont été soutenus dans plus de 70 pays différents représentant près de 52 millions d’euros financés grâce aux dons.

L’occasion de souligner la place prépondérante jouée par les entreprises dans cette aventure, tant sur le plan opérationnel que financier et plus largement leur rôle essentiel pour l’avenir de notre planète. S.E. M. Bernard Fautrier a d’ailleurs évoqué la création du Cercle des entreprises mécènes de la Fondation « ayant pour objectif de rassembler des entreprises responsables qui répondent aux défis environnementaux actuels, en soutenant concrètement la mise en œuvre de programmes pertinents et efficaces » mais également d’être un vecteur de sensibilisation.

Enfin, S.E. M. Bernard Fautrier a conclu en rappelant que l’économie circulaire, choisie comme thématique de ce déjeuner, s’inscrit dans une démarche de développement durable et s’appuie sur des notions d’économie verte, d’économie de l’usage ou encore d’économie de la fonctionnalité, de la performance et de l’écologie industrielle.

Prenant la parole, le Député François-Michel Lambert a tout d’abord présenté l’Institut National de l’Économie Circulaire comme un think tank jouant également un rôle de lobby avec l’ambition de faire évoluer nos principes économiques d’un schéma linéaire vers un schéma circulaire où qualité primerait sur quantité. Préférant au terme économie « circulaire » celui d’économie de la « ressource » afin de ne pas réduire ce concept à un recyclage du passé mais bel et bien à l’ancrer dans une dynamique d’avenir, François-Michel Lambert en a précisé les concepts fondateurs que sont notamment la coopération et la proximité. 

Alors qu’aujourd’hui l’humanité a besoin de 2 planètes par an pour subvenir à ses besoins, l’urgence à revoir nos modèles est plus que pressante. C’est pourquoi il faut s’orienter vers une intensification de l’usage de la matière afin d’en augmenter le cycle de vie. L’apport de la révolution numérique est central dans cette approche, en premier lieu parce que la data va permettre d’optimiser la gestion de la ressource. Illustrant son propos, le Député François-Michel Lambert a pris l’exemple du partage de voiture dont l’utilisation du véhicule est rendue optimale grâce aux données collectées en temps réel. La révolution « blockchain », en apportant quant à elle une traçabilité infalsifiable du suivi d’utilisation des ressources, ouvre le champ vers de nouvelles formes de transactions.

Le Député a conclu son intervention sur la nécessité de sortir d’une culture de l’appropriation pour aller vers une culture du partage basé sur le respect de la ressource et donc de la Planète.

Le Cercle des Entreprises Mécènes de la Fondation Prince Albert II de Monaco réunit, autour d’un objectif commun, des entreprises responsables souhaitant répondre aux défis environnementaux actuels en soutenant concrètement la mise en œuvre de programmes et projets pertinents et efficaces.

©L.ARNEODO - FPA2
©L.ARNEODO - FPA2
©L.ARNEODO - FPA2
©L.ARNEODO - FPA2
©L.ARNEODO - FPA2
©L.ARNEODO - FPA2