On a retrouvé Fontvieille … - 08/05/2008

On a retrouvé Fontvieille …

Sans nouvelle depuis plusieurs semaines, le gypaète barbu Fontvieille a finalement été repéré en Haute Tinée.

Depuis une quinzaine de jours l’équipe de la Fondation Prince Albert II de Monaco et les agents du Parc National du Mercantour étaient très inquiets sur le devenir de Fontvieille. Sa position géographique transmise par son émetteur GPS ne bougeait plus.

L’inquiétude a été levée dimanche dernier suite à l’analyse de photographies et d’une fiche d’observation remplie par un membre du réseau alpin d'observation qui ne laissent planer aucun doute sur l’identité de l’oiseau observé. Il s’agit bien de Fontvieille qui évoluait comme son frère Rocca dans le secteur de la Haute Tinée ! Le fait que ces deux oiseaux fréquentent à nouveau un espace commun alors qu’ils s’étaient séparés durant plusieurs mois ne manque pas d’intriguer les scientifiques et apportera des informations majeures quant au comportement de cette espèce.

L’observation a été rendue possible car chaque gypaète a une séquence de plumes décolorées artificiellement lors du lâcher, qui permet en l’absence d’émetteur satellite de les identifier les deux premières années de leur vie.

La recherche de l'émetteur n'est plus une priorité face au risque d'avalanches encore présent dans les Alpes du Nord (Parc national de la Vanoise, commune de Termignon). Cependant, à l'aide des coordonnées GPS et d'un récepteur, les gardes moniteurs tenteront de le retrouver afin de comprendre pourquoi le harnais a cédé après une année d'utilisation alors que la durée de vie des émetteurs est de 2 ans.

Fontvieille poursuit sa vie en contribuant au confortement de la population du gypaète barbu dans l’arc alpin.