Entretien avec Alejandro Agag - 07/05/2020

Alejandro Agag, Co-fondateur et Président du Championnat de Formule E de la FIA

Bonjour à tous, 

Je tourne cette vidéo depuis chez moi, et comme des millions et des millions de personnes dans le monde entier, je suis ici en confinement depuis quelques semaines. 

C'est, bien sûr, le résultat de la crise, la crise mondiale causée par la pandémie du virus COVID-19.

La première leçon que nous pouvons en tirer est la fragilité de notre ancien système. Combien nous sommes faibles et comment, en quelques semaines seulement, le monde est pratiquement à genoux.  

Et nous n'avons pas une vision claire du délai dans lequel les choses vont commencer à s'améliorer. 

Ceci montre que nous manquons énormément de préparation, que nous ne regardons pas en avant et que nous ne sommes pas prêts pour ce qui peut arriver.  

Nous avons vécu trop souvent, trop longtemps, sur le court terme. 

Nous devons prendre cela comme un énorme signal d'alarme.  

Le COVID-19 est une alarme, une alerte, qui doit nous faire réfléchir à ce que l'avenir peut être. Car cette crise, qui est bien sûr très grave et très importante, est un jeu d'enfant comparé à ce que nous pouvons affronter avec le changement climatique. 

Nous savons que le changement climatique est à venir. Nous ne savions pas que la pandémie allait arriver, mais nous savons qu'avec les émissions que les humains engendrent, avec l'effet de nos actions sur le climat, nous sommes confrontés à une crise massive.  

Nous devons nous préparer à cela. 

Après le COVID, nous aurons un choix : revenir en arrière, revenir au passé, aux anciennes solutions ou changer et regarder vers l'avenir, et se préparer à ce qui va arriver.  

Les voitures électriques, le domaine dans lequel je travaille, n'est qu'une partie de la solution, une partie importante. Beaucoup d'autres solutions seront nécessaires pour se préparer, regarder sur le long terme, pour faire face au changement climatique. 

Le temps des mots est passé. Le temps de l’action commence dès que nous surmonterons cette crise.